LES SOINS DE PLAIES ENTRE LES MEILLEURES MAINS
Brûlures: le rouge est signe de danger


Quatre brûlures sur cinq surviennent lors d'activités de loisirs, en cuisinant, à l'occasion d'un barbecue, ou dans un accident de la circulation. Selon la durée de l'exposition et la température, la chaleur endommage considérablement la peau. Il existe trois degrés de gravité de brûlures : les brûlures du premier degré avec une atteinte de l'épiderme uniquement, celles du second degré affectant l'épiderme et une portion variable du derme. Les brûlures du troisième degré coagulent et nécrosent tous les éléments épidermiques, l'intégralité du derme, et détruisent les terminaisons nerveuses. 

Ne jamais pratiquer l'automédication en cas de brûlure

Une brûlure, dont l'étendue ne dépasse pas celle de la paume de la main, doit être refroidie sous une eau à 15° C pendant 20 minutes maximum, le plus vite possible. À noter que l'utilisation de lait caillé, de yaourt et d'huile est vivement déconseillée. En cas de phlyctènes sur une peau très endommagée, il est fortement recommandé de contacter un médecin. Si la brûlure s'étend sur une surface bien plus importante, une prise en charge dans un service hospitalier s'avère opportun.


Consulter un médecin

Cas clinique destiné au médecin : les plaies par perforation - dues en particulier à des corps étrangers - les morsures et les griffures d'animaux, les brûlures graves et les plaies fortement hémorragiques doivent être prises en charge par un médecin.